Costa Rica

Nous sommes arrivés dans la capitale San Jose et la visite de son Musée de l’or nous a fait pénétrer dans les anciennes civilisations et leur travail minutieux de fabrication de bijoux ou objets cultuels, alors que la cathédrale ou le théâtre rappelaient l’influence européenne.

Mais ce voyage était particulièrement axé sur l’écologie et la biodiversité, un voyage 100% nature, et nous n’avons pas été déçus. Nous avons vu les différences entre forêts pluvieuses, humides, sèches ; nous avons navigué dans la mangrove, observé plusieurs volcans, apprécié les plantes tropicales, et les animaux étaient au rendez-vous. Grâce à l’énergie et aux multiples connaissances de notre guide, nous avons pu apprendre beaucoup et malgré une pluie parfois persistante, le groupe a réussi à maintenir une ambiance cordiale et dynamique.

Le Costa Rica est en effet un petit pays qui va de la mer des Caraïbes jusqu’au Pacifique, en passant par la cordillère des Andes, véritable frontière géographique qui sépare des paysages bien différents. Il s’investit beaucoup dans la protection de l’environnement, et possède de nombreux parcs naturels que nous avons parcourus d’un bon pas (Parc du volcan Poas, réserve des Waterfalls gardens, Tortuguero, Parc du volcan Arenal, Rincon de la Vieja, Parc Manuel Antonio). Le repos dans des lodges confortables entourés de jardin tropicaux nous a permis d’observer les minuscules grenouilles aux yeux rouges et pattes bleues ou encore les multiples oiseaux multicolores qui venaient picorer dans les mangeoires à leur disposition.

Des visites de fermes « modèles » nous ont aussi permis de nous familiariser avec la canne à sucre ou le chocolat (ah, le chocolat tiède qu’on vient juste de fabriquer pour vous, avec une petite pointe de vanille ou de piment, tout le monde a craqué !).

Quelques heures passées chez les Malekus nous ont fait découvrir les anciennes coutumes de ces indiens qui savaient à merveille utiliser toutes les ressources de la forêt vierge pour se nourrir, se soigner, faire des cordes ou du tissu et même faire quelques travaux artistiques qu’ils nous ont enseignés : nous avons en effet passé un petit moment à graver des coques de noix, que nous avons emportées avec plaisir chez nous.

Pour finir ce voyage, une baignade dans le Pacifique en compagnie des iguanes nous a délassés avant le retour en France, la tête pleine d’images de singes, de paresseux, d’aras en vol ou de crocodiles ne dormant que d’un œil dans leur fleuve.


Madrid et la Castille

Quel beau voyage nous avons fait et quelle bonne ambiance ! Nous avons découvert des villes merveilleuses : Madrid, Tolède, Salamanque, Ségovie et Ávila.

Madrid nous a séduits grâce à ses superbes musées : le musée du Prado, celui de la Reine Sofía et enfin le Thyssen qui est riche d’une collection traversant les siècles. Au musée de la Reine Sofía, nous avons pu apprécier le fameux tableau de Picasso « Guernica ». Nous avons visité le Palais royal, la belle cathédrale, et le couvent, un peu austère, de las Descalzas Reales. La gare Aticha ne manque pas de charme avec sa structure métallique et son jardin intérieur. Nous avons déambulé dans la ville et admiré ses belles places parmi lesquelles la Plaza Mayor, pleine de vie, de nuit comme de jour. Nous avons dégusté les churros et le chocolat chaud, et les tapas pour certains, et nous avons assisté à un beau spectacle de flamenco.

Nous avons eu un beau point de vue sur Tolède. Cette ville est étonnante par la richesse de ses différents monuments de religions différentes. Nous avons vu la cathédrale et l’église San Tomé, la mosquée du Cristo de la Luz et la synagogue del Transito avec son musée Séfarade.

Le couvent de l’Escorial est un monument gigantesque. Les superficies restreintes des appartements du roi et ceux de la reine nous y surprennent.
Ségovie nous a séduits avec son alcázar complètement rénové et son aqueduc romain. Les rues et ruelles aux nombreuses boutiques auraient mérité qu’on s’y attarde davantage…

Mais Salamanque nous attendait. Salamanque et notre guide formidable nous ont particulièrement enchantés ! Ses cathédrales La Vieja et La Nueva, son université immense, sa Casa Lis, son marché et tant d’autres monuments nous ont permis de faire le tour des différents styles d’architecture. L’escapade du soir fut une réussite. La ville était vraiment belle tout illuminée.

Et enfin Ávila ! Ses murailles sont époustouflantes, entièrement restaurées. Elle aussi renferme de nombreux édifices religieux tous riches de leur architecture, de leurs trésors et de leur histoire, dont celle liée à sainte Thérèse et à son disciple Saint-Jean de la Croix.

Et nous n’oublierons pas les bons moments passés ensemble, la joie de voyager et de savourer ce qui était là ! Merci à tous les participants.


Journée à Annecy le jeudi 20 juin 2019

Cette journée, commencée sous la pluie, nous a permis de découvrir la richesse patrimoniale d’Annecy.

Tout d’abord, nous avons visité l’église Saint-Maurice remarquable par sa chaire sculptée (XVIIIe siècle) et surtout par son exceptionnelle peinture funéraire en trompe l’œil (milieu du XVe siècle). Puis nous nous sommes dirigés vers l’ancienne prison construite sur une île rocheuse. Ce bâtiment, appelé aujourd’hui Palais de l’Île, classé monument historique en 1900, évoque la proue d’un navire. Il a été tour à tour prison, palais de justice, centre administratif. Sous le soleil, nous sommes montés au château d’Annecy. Cet ancien château fort du XIIe siècle fut maintes fois remanié. Propriété de la ville depuis 1953, inscrit aux monuments historiques, c’est maintenant un musée.
Avant de quitter ce château, en surplomb de la vieille ville, nous avons admiré le très beau panorama sur les toits et sur le lac.

La cathédrale Saint-Pierre, monument historique érigé au XVIe siècle dans le vieil Annecy, nous attendait. Moment de liberté avant de nous diriger vers le bateau « La Libellule » pour un déjeuner croisière sur le lac. Sous un soleil et devant des paysages magnifiques, nous avons pu échanger nos premières impressions sur la matinée.

Après deux heures de croisière nous avons repris le car pour aller visiter la fonderie des cloches Paccard, créée en 1796. C’est aujourd’hui l’un des fleurons de l’industrie française. Nous avons eu l’agréable surprise d’assister à une coulée de cloche commentée par Anne Paccard : le spectacle du métal en fusion nous a éblouis. Puis nous sommes partis écouter le concert Chants et Carillons, prestation unique au monde, animée par Anne Paccard. Notre visite s’est terminée par la découverte du Musée de la Cloche qui retrace l’histoire de la cloche et de la fonderie Paccard, visite complétée par un film relatant l’aventure de la fabrication de la cloche de la Paix, la plus grosse cloche en volée du monde, de plus de 33 tonnes, destinée à la Millenium Monument Company à Newport (USA).

Nous avons ressenti beaucoup de convivialité et d’empathie lors de cette visite. 18 heures : il est temps de revenir à Saint-Ismier après cette journée riche en découvertes.


Armada de Rouen

Notre voyage en Normandie nous a conduits à Rouen après une étape aux Andelys pour admirer le panorama sur les méandres de la Seine et les ruines de Château-Gaillard, construit au XIIème siècle par Richard Cœur de Lion, alors roi d’Angleterre et duc de Normandie, pour défier le roi de France.

La journée suivante a été consacrée à une visite, un peu rapide compte tenu de leur nombre, des impressionnants voiliers de deux ou trois mâts ancrés dans le port de Rouen, ainsi qu’aux splendides monuments gothiques de cette ville. Le lendemain, nous avons découvert la Normandie, à travers le petit village de Pont-Audemer, le charmant port de Honfleur et enfin la célèbre falaise d’Étretat.

Le voyage s’est achevé par un parcours dans le magnifique jardin de Monet à Giverny, où le regard, de quelque côté qu’il se porte, rencontre un véritable tableau impressionniste.

Malgré une météo capricieuse, tout le monde gardera de ce voyage plein d’images exceptionnelles en tête.


Sortie à TURIN des 7 et 8 avril 2019

Musée d’égyptologie

Nous sommes partis sous un temps maussade, mais avons pu tout de même visiter les jardins de la Venaria Reale, l’une des 16 résidences construites par la famille royale de Savoie autour de la ville de Turin, leur capitale. Le lieu fut baptisé Venaria en raison de sa fonction comme base de chasse et les jardins aménagés « à la mode » de Versailles : grandes allées, haies de buis, terrasses, fontaines... Les anciennes statues ont disparu, mais des œuvres de Giuseppe Penone donnent un style contemporain à certaines parties du jardin.

L’après-midi a été consacré au musée d’égyptologie qui s’enorgueillit à juste titre d’être le plus grand du monde après celui du Caire. La nouvelle scénographie met parfaitement en valeur des pièces exceptionnelles et le parcours suivant la chronologie permet d’évaluer la progression de l’art égyptien au cours des millénaires.

Après une petite promenade dans les rues de Turin, fort animées, et un détour gourmand pour déguster le fameux chocolat turinois, nous avons gagné notre hôtel au bord du lac de Viverone, où un accueil chaleureux nous a été réservé. Le lendemain, un paysage majestueux s’est révélé après le lever du brouillard : le lac entouré des Alpes enneigées ; une très agréable promenade en bateau nous a montré la diversité biologique de cet environnement. Quelques kilomètres plus loin, notre petit groupe a visité une rizière et l’usine attenante, découvrant tout le travail qui se cache derrière un modeste paquet de riz ! Après la dégustation du risotto (et de nombreux autres mets !), chacun a fait son choix parmi les différents riz proposés. Nous avons ensuite retrouvé Turin et la majestueuse basilique de Superga, qui domine la ville et abrite les tombeaux royaux.

Deux journées bien remplies et de nombreux souvenirs à partager avec les amis.

     Lac de Viverone     Basilique Superga